Fausse mayonnaise au fromage blanc

Le 22 Août 2014 à 08:43

Cette préparation pourra être utilisée pour remplacer la mayonnaise dans les mélanges du genre macédoine de légume et le thon mayonnaise

Ingrédients

  • Un pot de fromage blanc (100g)
  • huile
  • moutarde
  • sauce de soja
  • poivre

Recette

  • Dans un bol, incorporer l'huile dans le fromage blanc
  • Ajouter une cuillère à café bombée de moutarde et une cuillère à café de sauce soja
  • Poivrer à votre goût

Vous pouvez également rajouter des épices et des herbes à votre convenance

Récemment, j'ai eu envie d'acheter des applications et des livres sur GooglePlay, mais je n'avais pas envie d'utiliser ma carte bleue : en effet, une fois la carte enregistrée par Google, les achats suivants sont très facile à réaliser. Sans parler des possibles piratage, si on se rappelle du fiasco de Sony avec son PSN mal sécurisé.

La solution d'une carte prépayé m'a donc semblé adapté à cette problématique : premièrement, on limite son budget à ce qu'on crédite sur la carte ; deuxièmement, en cas de piratage -ou d'une progéniture encline à acheter les extension d'un jeu sans se rendre compte que ça coûte de l'argent...-, les dégâts sont également limités, dans les mêmes limites.

J'ai finalement opté pour transcash, car leur pack de deux cartes (une carte "mère" et une carte "fille", extensible à trois carte "fille) convient à l'utilisation que j'envisage.

J'ai donc commandé le pack via le site, où j'ai ensuite activé les cartes. Jusqu'ici pas de problème.

En revanche, pour pouvoir recharger en ligne, il faut fournir quelques justificatifs pour passer en "formule max". Si on veut passer par voie postale, il faut compter huit jours pour la prise en compte, et en outre une photocopie couleur de sa pièce d'identité. Autant dire qu'il vaut mieux avoir un scanner et envoyer tout ça par mail, c'est un poil plus rapide, surtout si on n'oublie pas de mentionner le numéro de pack dans le sujet du mail...

L'autre intérêt de passer en formule max, c'est de ne pas payer les frais de gestion mensuels de la formule sans justificatifs (3€)... Heureusement que c'est ce que j'avais prévu de faire de toutes façons, mais je trouve dommage de ralentir le process.

Au final, entre l'envie et le premier acte d'achat, il a bien fallu compter trois semaines, le temps de se motiver à faire la paperasse.

Un autre point négatif, créditer sa carte par virement bancaire m'a l'air excessivement compliqué. Une fois encore, on veut nous faire préférer les recharges, au coût de commissions plus avantageux -pour eux-. Au moins la commission pour la recharge en ligne est moins élevée.

Malgré tout ça, je peux maintenant m'attaquer à quelques livres de Anne McCaffrey que je ne trouve plus en librairie, et en VO en plus. Je commence par Freedom's landing.

En ce moment, je prend le temps d'archiver mes photos –plusieurs Go de données– sur des cartes mémoire, plus compactes et stockant plus de données que des CD-Rom ou des DVD-Rom.

Afin de pouvoir vérifier l'intégrité des fichiers, on calcule les sommes de contrôles MD5 avec la commande suivante :

find . -type f -exec md5sum {} \; > $HOME/tmp/md5sums.txt ; mv $HOME/tmp/md5sums.txt .

Pour effectuer la vérification proprement dite :

md5sum --quiet -c md5sums.txt

Fnac.com : une catastrophe

Le 05 Décembre 2012 à 13:22

Sous ce titre tapageur se trouve une gueulante que j'aurai été fort aise d'envoyer directement à l'intéressé, sauf que je cherche encore comment faire... (en fait non, j'ai arrêté de cherché, et j'écris un billet acrimonieux sur mon blog à la place)

Quand je vais sur Fnac.com, c'est pour voir le catalogue de la Fnac

Cela peut sembler d'une évidence confondante, et pourtant, quand je navigue dans le catalogue présenté par Fnac.com ou quand je fait une recherche, les offres de la Fnac sont parasitées par d'autres Vendu par Tartempion, Vendu par Truc, etc...

Je n'ai pas trouvé le moyen de masquer ces offres, et du coup je ne peux pas me fier au catalogue. Le résultat est sans appel : finalement, le site ne me sert à rien, sauf à me soûler.

Et comment fait-on pour contacter le webmaster ?

Plein de bonne volonté, plutôt que de poster un billet acrimonieux sur mon blog, j'ai donc voulu envoyer une suggestion à Fnac.com. On aboutit à une page listant moultes lien pour :

  • nous aider à passer une commande (non)
  • suivre ma commande (non plus)
  • vendre dans le marketplace (non, et ça me soûle)
  • faire des tirage photo (toujours pas)
  • nous informer sur le téléchargement des MP3 et e-book (non)
  • nous informer sur les adhésions à la Fnac (non merci)
  • nous informer sur les spectacles (non)
  • nous informer sur les services à domicile (non)
  • nous informer sur les voyages et suivre les réservations (pfff...)
  • nous informer sur le téléchargement de films (non)
  • nous informer sur le téléchargement de jeux et abonnement de jeux (baille...)
  • nous informer et nous conseiller sur le téléchargements de logiciel (non)
  • le SAV (non)
  • l'abonnement presse (y'en a encore pour longtemps là ?)
  • les abonnement de téléphonie mobile Fnacmobile (non)
  • le Cashback (non)
  • Contacter un magasin en particulier (ben non, moi c'est le site que je veux contacter, boudiou !)
  • Si je suis une entreprise ou une agence de publicité (ben non, perdu...)
  • Contacter l'équipe affiliation (ben non)

Bref, impossible de contacter le site, contrairement à l'intitulé de la page. J'ai trouvé aussi un lien donnez votre avis sur fnac.com mais c'est juste un questionnaire fermé pour donner la fréquence à laquelle on utilise internet en général et le site en particulier, bref, rien à voir...

Conclusion

Je me passerai désormais du site web de la Fnac, qui de toutes façon ne m'a jamais été d'une grande utilité pour mon shopping, et qui ne fait décidément rien pour y remédier...

Ravalement de façade...

Le 25 Octobre 2012 à 08:55

Ça faisait quelques années que je voulais donner un petit coup de jeune à la présentation du site, voilà qui est fait.

Comme vous pouvez le constater, je me suis inspiré d'un site de réseau social bien connu...

Pop-corn maison nature

Le 30 Juillet 2012 à 23:55

Simple et rapide, mais il faudra éventuellement recommencer avec les grains qui n'ont pas éclaté au premier passage...

Il faudra un petit saladier et un couvercle qui supportent le four à micro-ondes.

  • Mettre environ 15g (une grosse cuillère à soupe, à peu près) de maïs à popcorn dans un petit saladier qui peut aller au micro-onde.
  • Couvrir et mettre au four, pleine puissance, pendant 2 minutes 30 à 900 Watts. Laisser reposer environ 30 secondes
  • ATTENTION C'EST BRÛLANT !! Utiliser des maniques pour retirer le saladier, le poser sur un sous-plat, et enlever le couvercle.
  • Transvaser les grains éclaté dans un autre bol, et éventuellement recommencer avec les grains non éclatés, s'ils ne sont pas trop brunis.
  • Bon appêtit !

gros plan sur du pop-corn

Suite à une mise à jour vers cette version sur mon netbook Sony Vaio, l'indicateur de charge avait disparu.

Ce lien contient quelques manipulations qui m'ont finalement permis de restaurer l'affichage de ce petit accessoire

  • D'abord, vérifier que power-indicator est installé.
  • Ensuite, vérifier que toute les applets sont autorisée : dans un terminale, invoquer la commande gsettings get com.canonical.Unity.Panel systray-whitelist qui doit renvoyer ['all']. Dans le cas contraire, if faut utiliser la commande gsettings set com.canonical.Unity.Panel systray-whitelist "['all']".

Introduction

Ce tutorial permet de remplacer le micro-switch gauche de la souris, qui finit par s'user. C'est bien entendu applicable au bouton droit, mais les photos ne montreront que les contacts à dessouder correspondant au bouton gauche.

Fournitures

Procédure

Démonter la coque en dévissant les deux vis externes.


Démonter le capteur de déplacement en dévissant la vis centrale.

Enlever la soudure du micro-switch (pour le bouton gauche, une des pattes n'est soudée à rien) et retirer le composant .

Clipser le composant neuf à fond, le souder (ce sont les même points que pour le dessoudage), et raccourcir les pattes.

Remonter la souris, et tester le bouton réparé.

Malgré ma volonté de ne pas acheter de produits de l'industrie culturelle, force est de constater que ce n'est pas toujours possible : c'est comme le MacDo, de temps en temps ça fait plaisir. J'ai donc récemment achetés des albums de musique, des séries animées et des films.

À partir de ces achats, je peux tout-de-même constater que je ne suis plus près à mettre n'importe quel prix dans ce genre d'article.

Grille des tarifs acceptables pour les copies matérielles

Cette grille présente, pour chaque type de produit : le Prix Facial Maximal (PFM) que je suis près à payer ; le nombre d'unités minimales (QMin) contenues dans le conditionnement (par exemple : le nombre d'épisodes) ; le Prix Unitaire PU ; enfin on précisera l'unité utilisée.

On parle ici de copie matérielle, et nom de fichiers numériques à télécharger : CD, DVD, Blue-Ray, etc...

Description PFM QMin PU Unité
Album CD musique 6,00 EUR 12 0,50 EUR le titre
Coffret série animée japonaise, saison complète en 25/26 épisodes 30,00 EUR 25 1,20 EUR l'épisode
Coffret série animée japonaise, saison complète en 13 épisodes 20,00 EUR 13 1,54 EUR l'épisode
DVD/Blue-ray/... Film récent (sorti depuis moins de 2 ans au cinéma) 10,00 EUR 1 10,00 EUR le titre
DVD/Blue-ray/... Film actuel (sorti depuis moins de 10 ans au cinéma) 7,00 EUR 1 7,00 EUR le titre
DVD/Blue-ray/... Film vieux (sorti depuis moins de 20 ans au cinéma) 5,00 EUR 1 5,00 EUR le titre
DVD/Blue-ray/... Film classique (sorti depuis plus de 20 ans au cinémas) 3,00 EUR 1 3,00 EUR le titre

Grille des tarifs acceptables pour les copies numériques

Avec les copies numériques, c'est à dire les fichiers, on n'achète plus le support, la conservation du fichier est à notre charge. Il est donc normal que le prix d'une copie numérique soit inférieur au prix d'une copie matérielle.

La grille qui suit indique donc le rapport de prix acceptable entre la copie numérique et la copie matérielle en fonction de la qualité de la copie numérique.

Description Prix maximum acceptable
Copie numérique sans perte (1), sans DRM 80% du prix de la copie matérielle
Copie numérique compressée avec perte, qualité maximale, sans DRM 50% du prix de la copie matérielle
Copie numérique compressée avec perte, qualité moyenne ("qualité radio, vhs"), sans DRM 25% du prix de la copie matérielle
Copie numérique avec DRM Même pas en rêves !

Notes

  1. Version numérique d'un CD audio : fichier non compressé en 16bit/44.1Khz, ou compressé sans perte avec FLAC ; Version numérique d'un DVD ou Bluray : le fichier vidéo obtenu en copiant les fichiers vidéos contenus dans le support.